0 Natation et hydratation le 27 septembre 2017

Comme le nageur est dans l'eau,

il n'a pas besoin de boire.

Et non ! 

Ce n'est pas parce qu'il est dans l'eau

que le nageur ne perd pas d'eau !

Pendant l'effort, on transpire ce qui cause une perte d'eau et les muscles en se contractant entraînent une production de chaleur et donc aussi une perte d'eau.

Si l'organisme est mal hydraté pendant et après l'effort, les risques sont les suivants :

-Contractures, crampes, élongations, blessures pour les muscles moins hydratés,

-Tendinites pour les tendons moins hydratés,

-Les réflexes et la vigilance sont diminués car le cerveau est moins bien irrigué,

-Quand un nageur perd 1% de son poids en eau, il perd 10% de puissance. Donc un nageur de 70 kg qui pendant un entraînement perd 1,4 litre d’eau, perd 20% de puissance …

-Enfin la récupération après l’effort sera moins bonne.

Quelques Conseils :

-Boire un peu plus (eau) avant l’entraînement.

-Boire pendant l’entraînement, ne pas attendre d’avoir soif (quand on a soif c’est qu’on a déjà perdu de l’eau et qu’on est alors déjà déshydraté). Boire régulièrement 2 à 3 gorgées d'eau, tout au long de l’entraînement. Si l’entraînement dure autour d’une heure, de l’eau plate suffit.

-Boire régulièrement dès la fin de l’entraînement et jusqu’au coucher ; enfin disposer d’un peu d’eau plate à portée de main la nuit en cas de réveil pour boire 2 à 3 gorgées.

Pour plus d'informations, vous pouvez lire l'article de Jean-Jacques Menuet : ici

Commentaires

Laisser un commentaire